Autres textes


Quarante ans plus tard : retour sur la revue Invariance [version 2]

édition revue et augmentée
février 2013 par Temps critiques
Jean-Louis Darlet nous a adressé une lettre à propos du capi­tal fictif. Son propos nous a conduits à reve­nir sur son apport à la revue Invariance à laquelle il a par­ti­cipé acti­ve­ment entre 1970 et 1975 (séries II et III de la revue). Dans le texte qui suit, nous confron­tons notre propre appro­che à (...) > suite


Consommation et dynamique du capital

janvier 2013 par Jacques Wajnsztejn
1 – Le phénomène de la consommation est extérieur au marxisme qui ne lui reconnaît qu’un caractère minimum défini à la fois comme niveau relatif et historique de subsistance et comme liés à des « besoins1 ». La loi d’airain des salaires de Ricardo est censée ramener constamment les salaires à ce niveau de (...) > suite


Notes de lecture sur le livre Le capital comme pouvoir

décembre 2012 par Jacques Wajnsztejn
Certaines des thèses du livre de Nitzan et Bichler se rap­­pro­­chent de celles de Temps cri­­ti­­ques et il me semble qu’on s’en aperçoit en lisant mon der­­nier arti­­cle « La com­­mu­­ni­­sa­­tion n’est pas un long fleuve tran­­quille » dans lequel ils sont d’ailleurs cités. Tout d’abord une critique de la loi (...) > suite


Critique du travail et révolution du capital

décembre 2012 par Jacques Wajnsztejn
Comme tou­jours, quand un cycle révolu­tion­naire atteint ses limi­tes, c’est sur ces limi­tes que prospère le cycle sui­vant, qu’il s’agisse d’un cycle contre-révolu­tion­naire comme celui des années 1920-1930 succédant aux révolu­tions russes et alle­man­des ou qu’il s’agisse d’un cycle de restruc­tu­ra­tion (...) > suite


Quarante ans plus tard : retour sur la revue Invariance

novembre 2012 par Temps critiques
Pour rendre immédia­te­ment lisi­bles les rap­ports entre les thèses d’Invariance et notre propre appro­che, nous pla­ce­rons entre cro­chets nos remar­ques (avec, le plus sou­vent, un retrait). > suite


Marx, l’État et la théorie de la dérivation

novembre 2012 par Jacques Guigou, Jacques Wajnsztejn
Marx et l’État dans les œuvres de jeunesse. L’influence de la révolution française La ques­tion des rap­ports entre État et capi­tal dans les divers moments de la pensée de Marx est pour le moins une ques­tion floue. Si on suit La cri­ti­que de la phi­lo­so­phie du droit, c’est-à-dire une œuvre de (...) > suite


La théorie de la communisation n’est pas un long fleuve tranquille

Commentaires critiques du livre de Léon de Mattis Crises
septembre 2012 par Jacques Wajnsztejn
Le livre fait jus­tice d’un cer­tain nombre de confu­sions habi­tuel­les dans les cou­rants de l’extrême gauche… 1 - Il récuse la sépara­tion faite par les milieux alter­na­tifs et la pensée type Monde Diplomatique entre écono­mie réelle et finance, une dualité com­mune aussi bien aux écono­mis­tes (...) > suite


La valeur n’est pas un sujet historique

Éléments de réponse au dernier message de Dietrich Hoss
mai 2012 par Jacques Wajnsztejn

Ce texte est une réponse à l’article de Dietrich Hoss : Journées critiques, quelle suite ?

 > suite


Commentaires critiques de : M. Postone, « Histoire et impuissance politique* » et de N. Trenkel, « Séisme sur le marché mondial** »

mai 2012 par Jacques Wajnsztejn
Tout d’abord une précision : pour indi­quer qu’il ne s’agit pas là d’une cri­ti­que polémique à outrance contre Postone, je rap­pelle que Temps cri­ti­ques a réalisé la première tra­duc­tion en français d’un de ses ouvra­ges (La logi­que de l’antisémitisme) dans son no 2 de 1990. Il n’en demeure pas moins qu’il (...) > suite


Une lecture insurrectionnaliste de l’autonomie italienne

Commentaire critique du livre de Marcello Tari : Autonomie ! Italie, les années 70 (éd. La Fabrique, 2011)
mai 2012 par Jacques Wajnsztejn
Le livre est intéres­sant d’abord d’un point de vue fac­tuel, mais aussi parce qu’il intègre de bonnes cita­tions dont cer­tai­nes assez peu connues comme celle de F. Piperno sur le mou­ve­ment de refus du tra­vail ou celle de L. Castellano à son procès pour dénoncer la théorie du com­plot. Enfin, le livre (...) > suite


Une énième diatribe contre la chrématistique

novembre 2011 par Jacques Wajnsztejn
Dans un article récent1 paru dans Le Monde, sous le titre « L’argent est-il devenu obsolète ? Un fétiche en voie de dévalorisation », Anselm Jappe profère une énième diatribe contre l’argent, ce grand pervertisseur. On peut supposer que le double titre indique une intervention de la rédaction du journal (...) > suite


Quelques réflexions à partir de deux textes de Mathieu Amiech et Julien Mattern

octobre 2011 par Jacques Wajnsztejn
I. Que la crise s’aggrave ?1 Ce texte reste à mi-chemin entre un énoncé de type marxiste sur la crise (crise de sur­pro­duc­tion dans « l’écono­mie réelle ») et des références impli­ci­tes à des cou­rants ou per­son­nes qui ont aban­donné ce type de référence comme l’Encyclopédie des Nuisances qui développe une (...) > suite


Les indignés : écart ou sur-place ? Désobéissance, résistance et insubordination

juillet 2011 par Temps critiques
Ce texte n’est pas le produit de l’actualité immédiate puisqu’il a été initié, il y a plusieurs mois déjà, dans la perspective de replacer de façon plus théorique différentes expériences de lutte dites de « résistance » ou de « désobéissance » auxquelles certains d’entre nous ont participé de manière pratique (...) > suite


Lutte armée et révolution. Nouvelle réponse à Coleman

avril 2011 par Jacques Wajnsztejn
Temps critiques et la lutte armée Il est particulièrement abusif de reprocher à Temps critiques de ne pas vouloir discuter du terrorisme d'extrême gauche alors que cette question a animé une partie des trois premiers numéros de la revue avec une discussion contradictoire à propos de la RAF (...) > suite


À propos des "Insurrections arabes"

mars 2011 par Jacques Wajnsztejn
Max, Les événements dans les pays arabes n'intéressent pas que vous deux (Adam et toi) et je vous ai par exemple envoyé une petite lettre de J. Guigou sur cette question. Greg a aussi écrit quelque chose qui n'est pas négligeable en insistant sur le fait que ces régimes n'étaient pas, (...) > suite


Sur les luttes d’octobre-novembre 2010

mars 2011 par Jacques Wajnsztejn
Du mouvement ouvrier aux mouvements sociaux Si les années 1960-1970 ont constitué le point d'inflexion entre l'apogée et le déclin des mouvements prolétariens, peut-on dire qu'octobre 2010 clôt la période initiée en 1986 avec les grèves à la SNCF, dans les hôpitaux et dans la jeunesse (...) > suite


Réponse d’Emmanuel Barot à Jacques Wajnsztejn

décembre 2010
NB : En retrait les passages du texte de Jacques Wajnsztejn, en normal les éléments de réponse de Emmanuel Barot. Page 1 Je serais donc assez d’accord avec ta formule qui avance l’exigence « d’une matérialisation du communisme singularisé de la production et de la circulation des savoirs », mais (...) > suite


Retraites à vau-l’eau et vies par défaut, ce n’est pas une société capitalisée qu’il nous faut !

octobre 2010 par Temps critiques
Comme Jospin qui, répondant au mouvement des chômeurs de fin 1997 début 1998, proclamait que la société doit être fondée sur le travail et non pas sur l'assistance, Sarkozy, Fillon et le medef nous disent aujourd'hui qu'il faudra travailler plus puisque nous vivrons plus longtemps. Comment (...) > suite


Qu’est-ce que l’université aujourd’hui et pour quelles luttes ?

À propos du livre d’E. Barot, Révolution dans l’université. Quelques leçons théoriques et lignes tactiques tirées de l’échec du printemps 2009
septembre 2010 par Jacques Wajnsztejn
Recension de : Emmanuel Barot, Révolution dans l'Université. Quelques leçons théoriques et lignes tactiques tirées de l'échec du printemps 2009, Paris, La Ville Brûle, 2010. ISBN : 978-2-36012-008-6 - 176 pages - 13 euros Beaucoup de points m'ont intéressé : 1 – La critique du (...) > suite


Le communisme, une médiation ?

À partir d’un commentaire d’Yves Coleman
juillet 2010 par Temps critiques
Dans son commentaire* de la préface à la seconde édition du livre de Jacques Wajnsztejn, Individu, révolte et terrorisme (L’Harmattan, 2010), Yves Coleman présente sommairement au lecteur les principales thèses de la revue Temps critiques. Il souligne la « lucidité » des auteurs pour tenter d’analyser (...) > suite


À nouveau sur l’opéraïsme

juillet 2010 par Jacques Wajnsztejn
David, Yves pour précisions, Je rappelle l'intégralité de mon message : « David, La discussion autour du livre de Kristofferson ne m'intéresse pas particulièrement mais je ne peux laisser passer des amalgames (je n'ai pas compris si cela vient de toi ou d'Yves) du type des « (...) > suite


Activités critiques et éducation

mai 2010 par Temps critiques
Ce texte est une version légèrement remaniée de l’article paru dans le numéro 14 de Temps critiques > suite


Préface à la seconde édition de Individu, révolte et terrorisme

Jacques Wajnsztejn, Individu, révolte et terrorisme, L’Harmattan, Coll. Temps critiques, 2010
avril 2010 par Jacques Wajnsztejn
I – En 1986-87, lorsque j'ai rédigé la première édition de cet ouvrage qui cherchait à faire un bilan de l'échec du dernier assaut révolutionnaire de notre époque, je l'avais titré, « Individu, révolte et terrorisme1 ». Avec le recul, et le développement de nouvelles formes de terrorisme, il me (...) > suite


Après la révolution du capital

Notes de présentation
mars 2010 par Jacques Wajnsztejn
Le pourquoi d'une formule Par-delà son titre un peu provocateur, cette expression rend compte du moment historique à partir duquel nous nous plaçons. C'est celui de la défaite du dernier assaut révolutionnaire mondial des années 60-70. Cet assaut indiquait la limite extrême de son (...) > suite


Les Théories du complot

Debord, Sanguinetti et le terrorisme, Franceschini et les BR, Sofri et Calabresi
novembre 2008 par Temps critiques
Parce que la société italienne, plus que d’autres à l’époque, s’est révélée être celle du mensonge d’État, des attentats-massacres, de la stratégie de la tension, du réseau Gladio1 et de l’état d’exception permanent, des idéologies simplificatrices se sont développées, qui toutes ont pour point commun, le fait (...) > suite


Crise financière et capital fictif

novembre 2008 par Temps critiques
« La tendance nécessaire du capital est : circulation sans temps de circulation ; cette tendance est la détermination fondamentale du crédit et des inventions de crédit du capital. D’un autre côté, le crédit est donc aussi la forme sous laquelle le capital cherche à se poser différent des capitaux (...) > suite


Remarques critiques sur le livre de Kristin Roth : Mai 68 et ses vies ultérieures

juillet 2008 par Jacques Wajnsztejn
Ce livre a été très bien reçu dans les milieux d’extrême gauche, mais aussi dans les milieux de la critique radicale (gauche communiste ou mouvance libertaire1), ce qui est plus étonnant. Sans doute, son aspect relativement documenté alors que la plupart des livres sur 68 sont d’une grande pauvreté (...) > suite


Discussion de la notion de Capital fictif chez L. Goldner

avril 2007 par Temps critiques
Dans ce texte1 de 2003, Goldner s’affranchit de la théorie de la valeur-travail en faisant ressortir que les éléments essentiels du Livre iii du Capital de Marx ont rarement été pris en compte, or, poursuit-il, la notion de capital fictif n’apparaîtrait qu’avec ce livre iii2. Il critique les marxistes (...) > suite


Enfants de sans papier quelle solidarité ?

avril 2007 par Temps critiques
Réduire les événements autour des enfants de sans papier à une question de droit sociaux ou politiques, et ne voir dans le mouvement de solidarité qui s’est développé autour d’eux qu’un citoyennisme, sous prétexte qu’il exprimerait un légalisme pro-étatique, relève de la myopie politique. Que le (...) > suite


Les derniers feux du programmatisme prolétarien1

La “théorie de l'écart”2 n'est pas satisfaisante. Elle ne nous semble pas moins aporétique que celle qui énonçait, dans les années 70, le fameux “hiatus” entre mouvement (le cours des luttes) et but (le communisme). Le pas de côté de la première (l'ouvrier ne peut plus ni s'affirmer ni se (...) > suite


Complément à Mai 68 et le Mai rampant italien

janvier 2006 par Temps critiques
Ce texte est le fruit conjoint d’une part de nos présentations publiques du livre sur 68 et d’autre part des discussions que nous avons eu au cours des débats autour du livre. Nous avons essayé d’en ressortir les points marquants. En guise d’introduction 1968 a souvent été présentée comme l’année (...) > suite


Division sexuelle de la théorie chez Krisis ?

septembre 2004 par Temps critiques
Des informations, récentes et disparates, font état d’un conflit théorico-libidinal qui a divisé le Groupe Krisis et qui a conduit à une scission. Au-delà des classiques luttes internes pour le pouvoir dans l’organisation et des tensions interindividuelles qu’elles engendrent, il apparaît que cette (...) > suite


Qualifier la grève pour catalyser les luttes

juillet 2003 par Temps critiques
Il faut revenir sur le caractère indirect de la critique du travail que représente la lutte sur les retraites. La critique ne peut être du même ordre que celle de la fin des années 60-début 80, quand il n’y avait pas encore véritablement de problème de chômage1. Contrairement à tout ce qui s’est dit au (...) > suite


Au-delà de la guerre et de la paix

mars 2003 par Temps critiques
Dans la "gouvernance mondiale" que cherche à organiser le capital aujourd’hui, le moment de la guerre et celui de la paix tendent à se confondre. La "guerre préventive" que mène en Irak le pôle dominant du système, manifeste une reprise d’initiative du capital pour généraliser une "sécurisation" déjà (...) > suite


De la souveraineté nationale à l’“Empire”. Présentation et remarques critiques sur le livre Empire de M. Hardt et A. Negri

janvier 2000 par Jacques Wajnsztejn
Présentation et remarques critiques sur le livre Empire de M. Hardt et A. Negri. Ed. Exils. 2000. (mes remarques sont insérées dans le corps du texte, mais en italique) Introduction liminaire Les auteurs partent d’une description de la notion de « souveraineté nationale », dont l’image la plus (...) > suite


Complément à Chronique d’une excrétion

janvier 2000 par Jacques Wajnsztejn
Globalement, la suite des législatives n’infirme pas notre texte, bien au contraire. Voici quelques points que j’ai relevés : 1) Le discours alarmiste a entrainé 2 conséquences qui peuvent paraître contradictoires : un vote « utile » d’un côté et plus d’abstention de l’autre. Comme disent les médias (...) > suite


Al Qaeda un proto-État ? Confusions et méprises

janvier 2000 par Temps critiques
Article extrait de : Jacques Guigou et Jacques Wajnsztejn (dir.) Violences et globalisation. Anthologie et textes inédits de Temps critiques, L’Harmattan, 2003] Les derniers épisodes de violence infernale qui viennent de marquer l’histoire mondiale de ces dernières années ont plongé les hommes et (...) > suite


Préface à la troisième édition de La survie du capitalisme. La reproduction des rapports de production (Anthropos, 1973) d’Henri Lefebvre

janvier 2000 par Jacques Guigou
Les écrits qui composent ce livre ont été rédigés par Henri Lefebvre entre juin 1968 et octobre 1972. Période hautement critique, encore traversée par les puissants mouvements révolutionnaires qui bouleversaient le monde et ses États et qui, en France culminèrent en mai 1968. Période de forte intensité (...) > suite